Live Long

ECONOMISONS DE L’ENERGIE EN CENTRALISANT LA GESTION DU FROID

Lors des dix prochaines années, nous prévoyons de réduire de 50% notre consommation d’énergie. Pour atteindre cet objectif d’ici 2025, nous avons travaillé cette année à l’amélioration de notre efficience énergétique, en centralisant notre processus de refroidissement. Un gain de 75 % de nos consommations d’énergie par rapport à l’existant est prévu avec ce dispositif d’ici 5 ans.

Nous nous sommes entretenus avec Mathieu Boselli, en charge de la maintenance, des bâtiments et des énergies chez Valrhona, au sujet de notre plan d’action énergétique et des progrès réalisés au cours de cette année.

« La première chose que nous avons réalisée, c’était structurer notre démarche et identifier où se situaient nos consommations d’énergie. Nous avions déjà la norme ISO 14001 sur le management environnemental global, mais cette norme n’allait pas assez loin de notre point de vue, sur le sujet de l’énergie. Nous avons opté pour la certification ISO 50001, qui nous a permis de mieux structurer nos plans d’action. L’idée c’est de centraliser la production de froid, de manière à ce que toute la chaleur que nous extrayons pour faire du froid soit réutilisable là où nous avons besoin de chaleur. La fabrication de chocolat est un des procédés les plus difficiles à optimiser en termes de température puisque nous sommes en permanence en train d’alterner entre chaud et froid. La chocolaterie est donc un formidable terrain de jeu pour faire de l’efficience énergétique.

Aujourd’hui, nous avons choisi d’aller à l’encontre de notre fonctionnement habituel. Au lieu de continuer à produire du froid à plein de petits endroits différents dans l’usine, nous avons décidé de mettre au point une grande artère de distribution du froid, notre production n’en sera que plus efficace et économe.

Aujourd’hui nous sommes est en train de finir la première phase du projet. La seconde phase du projet aura lieu en 2018 et consistera à tout raccorder jusqu’au stock de matières premières.

Il y a deux aspects qui m’ont amené au management de l’énergie. Le premier c’est que c’est un domaine où il y a de très gros challenges techniques – c’est très intéressant d’un point de vue technique. Et puis un intérêt personnel, une conviction personnelle plutôt, sur l’aspect RSE et environnemental.  C’est quelque chose qui est ancré en moi »

Besoin d'aide ?

FAQ

Une question sur vos commandes, sur le fonctionnement du site ou une question technique pour vos recettes ?

Voir nos réponses

Nous envoyer une question par e-mail

Envoyer un message
Chargement en cours
Fermer